Partagez | 
 
Fédération : Fondation
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 


avatar
Messages : 183
Date d'inscription : 20/04/2013
Race : Code Administratif
Localisation : CyberEspace


Dim 20 Juil - 15:11
A venir


avatar
Messages : 183
Date d'inscription : 20/04/2013
Race : Code Administratif
Localisation : CyberEspace


Dim 20 Juil - 15:13

۝ L'ACADÉMIE DES SCIENCES PSIONIQUES


Cette institution est avant tout une école qui fut fondée en l'an 20 des Cinq pour former et éduquer les individus à fort potentiel psionique. Elle s'est toujours distinguée par l'excellence de son enseignement et sa neutralité absolue au sein de l'Alliance. Elle est la seule habilitée à décerner le titre de Magus ou de Majia. Par sa réputation, elle redora le blason du Don au sein de l'Alliance. Toutefois, elle est plus qu'une école. L'académie tient aussi lieu de communauté,c'est une véritable ville et une institution spirituelle majeure.

Il existe également une organisation annexe à l'Académie, l'Institut Psion, ayant en vue d'étudier le don scientifiquement plutôt que spirituellement. Cet institut travaille évidemment en étroite collaboration avec les Magus et Majias afin d'espérer comprendre la nature du don et peut-être par la suite de développer des technologies l'utilisant ou l'influençant.


Chaque planète de l'Alliance possède une ambassade de l'académie, plus ou moins influente, qui permet de découvrir de nouveaux potentiels, de prêcher la bonne parole, de faire charité et de vendre les services et produits de l'Académie.
Même si tous les Magus, Majias ne sont pas forcément des parangons de moralité et qu'une fois leur formation terminée, ils peuvent décider de leur destinée. Il est très rare qu'un peuple, état ou planète ait une mauvaise image de l'Académie. Certains, bien sûr, ne peuvent s'empêcher de les considérer comme des vendus au vu du nombre remarquable de Magus qui rejoignent les rangs fédéraux ou Impérieux. Leurs persiflages vont jusqu'à sous-entendre que l'Académie en son entier serait financée par la Fédération et les Bellizoaires. Mais très peu de gens ont jamais osé dire cela devant un diplômé de l'A.S.P.

L'Académie se situe sur la planète Tern qui est d'une influence neutre. En d'autre terme, elle n'est dirigée par aucune des cinq grandes races de l'Alliance mais par une assemblée d'individus de tout origine.

Hiérarchie

En premier lieu, l'Académie considère tout individu comme égal à son prochain. Il ne fait cas ni des races, ni du sexe ni du potentiel. Ses Adeptes ont pour vocation première de former ceux qui sont suffisamment ouvert au don, mais il ne méprise pas pour autant ceux qui ne l'ont pas.


Les Dials (terme signifiant bergers)

L'Académie est dirigé par un conclave nommé le Cercle. Il se compose de trois Magus et trois Majias. Chaque membre du Cercle (aussi nommé Dial) choisit lui-même son successeur, qui doit lui-même avoir l'approbation des cinq autres membres. Même s'il est vrai que les membres de ce conclave sont souvent de puissants membres, la Puissance n'est pas une condition sine qua non. En revanche, le dévouement envers l'Académie et sa mission elle-même en est une. Toute décision du Cercle doit être acceptée à l'unanimité.


Il n'existe qu'un seul Dial qui ne fut jamais Académicien (professeur), en plus du père fondateur, il se nomme Merith, il est actuellement en fonction et il est considéré comme l'un des plus grand Magus de son temps. Nombre de puissants le courtisent depuis des années, dans l'espoir de se l'attacher, mais l'homme a poliment décliné toutes les offres qui lui ont été faites jusqu'à présent.

Les Erryés ( terme signifiant Faiseur)

Il sont les grands maîtres/enseignants/professeurs de l'Académie. Ils forment les dernières années des aspirants Magus et Majias. Ils sont ceux qui maîtrisent le mieux le don parmi les enseignants. Même si la fonction ne donnent aucune de prérogatives sur les autres académiciens, il n'est pas rare qu'ils occupent des postes administratives très au placé au sein de l'Ordre.


Les Académiciens (habitant de l'Académie)

A l'origine, ils avaient un autre nom : Magister, qui pouvait se traduire par démonstrateur, maître. Ils étaient les professeurs initiateurs au don. Des Magus ou Majias ayant choisi d'enseigner au sein de l'Académie. Devenu des habitants de la citadelle, ils remplirent très vite plein d'autres tâches pour faire vivre l'ensemble de la communauté devenue plus qu'imposante avec le temps. Depuis, le nom se perdit mais la tradition d'appeler les académiciens "Maître" resta.


Magus ou Majias

Ils ont obtenu ce titre en ayant étudié au sein de l'Académie. Ils peuvent alors décider de vivre et d'enseigner au sein de l'académie ou de devenir indépendant à tout instant en occupant un poste dans le monde extérieur. Ils doivent toutefois verser un pourcentage de leur salaire durant leurs dix premières années d'indépendance à l'Académie en échange de l'enseignement qui y fut délivré.

Major

Ce sont des Aspirants Magus (mâle ou asexué) et Majias (femelle).
Ce sont les étudiants les plus proches du titre de Magus. Ils ont déjà de nombreuses années d'études derrière eux. Ils ont des prérogatives sur les simples aspirants et les dirigent généralement dans les tâches quotidiennes et autres travaux pratiques.


Les Aspirants

De tout les niveaux, ce sont des élèves qui deviendront un jour Magus sauf cas particulier. Il n'y a aucun frais d'inscription pour devenir élève, il suffit d'avoir le don. A partir de l'âge de 12 ans, tout aspirant se voit affecté une tâche en plus de ses études. Les tâches sont variées : ménages, cuisines, coursiers, serviteurs, jardinier etc... Ils doivent déférence à tous les autres membres de l'Académie et ce sont eux qui s'occupent des tâches les plus basses au sein de la citadelle, ils sont dirigés par les chefs de tâches (aspirants magus). De cette façon, l'Académie n'a pas de dépenses annexes à part l'achat de fournitures et de nourritures. Un aspirant peut s'essayer à toute les tâches avant de se décider sur l'une d'elle de manière définitive (dans la limite des places disponibles). Cela permet d'enseigner la rigueur, l'humilité et le sens des responsabilités efficacement. Au sein de l'Académie, les aspirants reçoivent une éducation générale en plus des sciences psioniques.

© SpaceCore


avatar
Messages : 183
Date d'inscription : 20/04/2013
Race : Code Administratif
Localisation : CyberEspace


Dim 20 Juil - 15:18

Λ Consensus Biologique Planétaire & Fondation Green



Déclaration des droits du vivant et de son exploitation


Issus d'un apprentissage des Naer Xen et de l'ancien modèle humain. À la création de l'Union Fédérale, une seconde déclaration fut établie en même temps que la remise à jour de la déclaration des droits de l'homme, la déclaration des droits du vivant et de son exploitation.

La Constitution


[1] Le vivant a le droit fondamental de coexister avec l'homme car il permet la survie des deux parties. [2] Tout écosystème vivant ne doit en aucun cas être surexploité. [3] Tout écosystème minier ne pourra être surexploité s'il met en cause un écosystème vivant. [4] Chaque planète devra posséder son consensus biologique rassemblé par des experts et ses exploitants et sera garant de sa constitution [5] L'importation d'une espèce sur un écosystème vivant doit être validé par un consensus biologique. [6] Une espèce exploitée et "domestiquée" doit aussi avoir son pendant sauvage et intacte. [7] Tout citoyen face à une grave atteinte de la déclaration des droits du vivant et de son exploitation a le devoir d'informer les autorités concernées les plus proche. [8] Aucun tiers ne peut être sanctionné pour avoi respecté la présente constitution.

Consensus Biologique Planétaire



Aussi couramment appelé le CBP est une institution qui doit être obligatoirement créée en même temps que la colonisation d'un planète. Cette dernière est constitué d'experts biologiques, environnementaux et miniers mais aussi d'exploitants des ressources vivantes et minières de la colonie. Ensemble, ils ont le devoir d'établir les règles et quotas d'exploitation d'une planète pour le plus grand bien de sa biosphère  (homme inclus). Ils ont aussi le droit et le devoir de dénoncer toute atteinte aux règles à la justice. Ils peuvent être appelé à titre de consultants lors d'une décision judiciaire et sont les seuls juges de l'importation d'une nouvelle espèce sur la planète ou de l'exploitation d'un milieu, ils sont donc très puissant. Pour maintenir le bon fonctionnement de cette institution, une taxe a été créée pour les entreprises locales nommée TPE (taxe participative à l'exploitation).


La Fondation Green


En théorie, la déclaration des droits du vivant et de son exploitation est un édit premier au même titre que les droits de l'homme. Toutefois, comme toujours lorsqu'il est question d'argent dans une société humaine, la corruption fait rage, même au sein des CBP et même si l'intolérable n'est pas accepté, il n'est pas rare de voir des surexploitation d'une région ou le manquement évident à des règles d'exploitation sur la plupart des planètes.  

Face à cette réalité, un riche (trilliardaire) philanthrope a crée la Fondation Green qui avait pour but de dénoncer ces injustices. Et après maintes batailles juridiques, politiques et économiques, la fondation fut élevé au rang de Régulateur Fédéral des Consensus Biologiques Planétaires.

Son siège social ainsi que son école se trouvent sur Rio. Elle a pour but de former des agents juridiques experts dans les domaines biologiques, environnementaux, miniers et industriels nommé Greeners qui vont de planètes en planètes pour dénoncer et juger les abus des corporations et CBP.


Greeners


Ce sont des régulateurs sur l'exploitation du vivant (donc des juristes), aussi très souvent experts en biologie et/ou écologie. Ils ont pour principale qualité d'être des passionnés qui jugent la Déclaration du vivant et de l'exploitation primordiale et pourtant pas assez abouti. Ils ont été envoyé trois ans en étude dans un monde Naer Xen pour appréhender en profondeur ce que signifie être écologiste. Ils sont très peu sensible à la corruption car payés grassement par la Fondation Green, en plus, d'être des écologistes convaincus. Suite à de nombreuses tentatives d'emprisonnement sans aucune raison valable et agressions diverses, ils possèdent l'immunité diplomatique et ne peuvent donc être arrêter que par un agent fédérale et/ou une instance juridique interplanétaire. De plus, ils possèdent des technologies de pointes pour la protection à personne (technologies natoons ou Naer). Ces greeners sont finalement devenus un objet de haine et même de crainte dans le milieu des corporations énergétiques et agro-alimentaires ultralibérales qui jusque-là se fichaient de la Déclaration comme de leur premier implant.

© SpaceCore


Contenu sponsorisé



 

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» tuto haradrim, opération désert
» L'ONU part de l’Universite de la Fondation Aristide
» Les Clefs de l’Université de la Fondation Aristide pour La Démocratie (UNIFAD) s
» ROCKY CANICHE MÂLE MOYEN 10-12 ans Montauban (82)
» Salle d'opération section civile